Quand changer les amortisseurs sur une CLIO ?

Utilisés sur toutes les voitures, les amortisseurs offrent un double avantage : ils améliorent sensiblement le confort de conduite et garantissent un contact permanent entre les pneumatiques et la surface de la route. On peut dire qu’ils sont à la fois utiles et agréables !

Cet article s’adresse en particulier aux possesseurs de Renault Clio, mais il peut convenir à n’importe quelle voiture, puisque les amortisseurs fonctionnent globalement de la même manière sur tous les véhicules. Nous présenterons tout d’abord ce qu’est un amortisseur et les avantages qu’il apporte, puis nous expliquerons quand le remplacer et comment surveiller son usure.

Qu’est-ce qu’un amortisseur de voiture ?

Sur les Clio, comme sur tous les autres modèles de voitures, on trouve un amortisseur au niveau de chaque roue. Cela permet de lisser de façon indépendante les irrégularités de la chaussée rencontrées par chacun des pneus lors de la conduite.

De quoi est constitué un amortisseur sur une Clio ?

On peut simplifier le principe de fonctionnement d’un amortisseur en retenant qu’il est constitué de deux parties principales :

  • Une tige métallique, fixée d’un côté à la rotule de suspension par l’intermédiaire d’un œillet. De l’autre côté, elle se termine en forme de piston.
  • Un récipient cylindrique étanche contenant de l’huile, à l’intérieur duquel circule le piston.

Dans sa partie supérieure, l’amortisseur est relié au châssis par l’intermédiaire de la coupelle d’amortisseur.

Quelle est la différence entre amortisseur et suspension ?

Dans le langage courant, il arrive souvent que les mots « amortisseur » et « suspension » soient utilisés de façon inappropriée. Pour rappel, l’amortisseur n’est qu’une partie du système de suspension.

L’autre composant principal est le ressort de suspension : c’est lui qui apporte la force nécessaire pour supporter le poids de la voiture. Toutefois, son défaut est de naturellement restituer l’énergie accumulée lors de la compression en se détendant. En effet, les ressorts ont la propriété de rebondir, ce qui pourrait nuire au confort du conducteur et de ses passagers. C’est la raison pour laquelle la suspension fait appel à un amortisseur, qui permet de compenser ce défaut et de lisser les mouvements verticaux de la voiture.

Quelle est la différence entre les amortisseurs avant et arrière ?

Les amortisseurs de Renault Clio sont vendus par paire, on achète soit les deux amortisseurs avant, soit ceux de l’arrière.

Les amortisseurs avant sont plus chers, car ils sont plus puissants, conçus pour supporter des efforts plus importants dus à la fois à la masse du moteur située à l’avant et à la puissance de freinage plus élevée gérée par cet essieu.

Il existe aussi une différence au niveau de leur conception. Au niveau des roues avant, l’amortisseur est positionné à l’intérieur du ressort de suspension, alors que pour les roues arrière, il est placé à côté.

Qu’est-ce qui provoque l’usure des amortisseurs ?

Comme toutes les pièces d’usure de Clio, les amortisseurs s’abiment avec le temps et les kilomètres. Pour éviter des dommages prématurés et augmenter ainsi la durée de vie de vos amortisseurs, nous vous conseillons d’appliquer les consignes suivantes :

  • Manœuvrer en douceur lors du passage d’obstacles comme les trottoirs ou les ralentisseurs
  • Éviter de conduire sur des routes dégradées ou des chemins de terre
  • En cas de projection de boue, de sable ou de poussière, nettoyer les amortisseurs
  • Ne jamais charger la voiture au-delà des valeurs permises par le constructeur

Quand remplacer les amortisseurs avant sur une Clio ?

Les deux amortisseurs avant doivent impérativement être changés en même temps.

La durée de vie théorique des amortisseurs, prévue par Renault

Pour toutes les opérations de mécanique préventive sur votre Renault Clio, vous pouvez vous fier aux préconisations du constructeur indiquées dans le manuel d’entretien. D’une manière générale, Renault recommande de remplacer les amortisseurs de ses véhicules tous les 4 ans ou après avoir parcouru 80 000 km.

Il est prudent de vérifier régulièrement l’état des amortisseurs pour s’assurer qu’ils ne commencent pas à se dégrader de façon anticipée. Pour cela, nous vous recommandons de profiter de la visite technique annuelle pour les examiner et les nettoyer si nécessaire.

Les signes avant-coureurs qui traduisent une usure des amortisseurs

Même si les amortisseurs sont des pièces d’usure fiables qui ne nécessitent que peu d’entretien, il arrive que, dans des conditions difficiles, ils s’usent rapidement et doivent être remplacés plus tôt que ce que prévoyait le constructeur.

En cas d’apparition des symptômes suivants, vous devez rapidement vérifier les amortisseurs de votre Clio :

  • Augmentation des distances de freinage alors que les disques et les plaquettes sont en bon état
  • Sensation de tangage dans les virages, avec une détérioration de la tenue de route
  • Bruit de claquement lors du franchissement d’un obstacle
  • Présence d’huile au niveau des ressorts de suspension
  • Usure rapide ou irrégulière des pneumatiques

Est-il dangereux de conduire avec des amortisseurs usagés ?

Si les amortisseurs de votre Renault Clio sont défectueux, la sécurité routière est dégradée : il sera plus difficile de bien contrôler la trajectoire du véhicule et de s’arrêter à temps en cas de freinage d’urgence. Par temps pluvieux, les risques d’aquaplaning sont bien plus importants.

Vous ne gagnerez pas d’argent en tardant pour remplacer vos amortisseurs, car leur usure accélèrera la dégradation des autres composants comme les pneumatiques et les freins.

Enfin, si une fuite d’huile au niveau des amortisseurs est détectée lors du passage de votre Renault Clio au contrôle technique, cela sera synonyme de contrevisite.