Quel type d’amortisseur je dois utiliser ?

Il n’est pas toujours simple de faire son choix parmi la variété d’amortisseurs sur le marché des pièces détachées.

Ils peuvent en effet être hydrauliques ou à gaz, en ce qui concerne la majorité des voitures du parc automobile français.

Vous pourrez les choisir plus ou moins légers en fonction de votre véhicule, mais ils pourront aussi être réglables, pour certains modèles.

Dans tous les cas, avant d’envisager de les changer, il est important de savoir quel type d’amortisseur correspond à votre véhicule, à votre utilisation et à votre conduite.

Les différents types d’amortisseurs sur le marché

Les deux principales familles d’amortisseurs sur le marché et qui équipent nos voitures modernes sont les amortisseurs hydrauliques ou à gaz.

Les premiers sont les plus communs.

Ceux qui fonctionnent à gaz sont plus couteux, équipent en général les voitures haut de gamme et ils possèdent une grande résistance à l’échauffement tout en offrant d’excellentes performances.

En général, lorsque vous remplacez vos amortisseurs, vous devrez aussi changer les coupelles, ou du moins les faire contrôler.

En effet, si elles sont usées, elles produisent des bruits et une usure des autres pièces mécaniques.

Rappel : quelle est la différence entre un amortisseur et la suspension ?

En réalité, l’amortisseur est une pièce faisant partie du système de suspension, il en est même l’acteur principal.

Sa fonction est de maintenir l’équilibre du véhicule au sol et la distance de la caisse avec la route, notamment lors des virages ou des irrégularités sur la chaussée.

Ils sont responsables de votre confort, mais aussi de la qualité de freinage et de la tenue de route.

Ils agissent en duo avec les suspensions, dont le rôle est souvent joué par un ressort.

Celui-ci absorbe les chocs et permet à votre bas de caisse de ne pas toucher la route.

Quant à l’amortisseur, comme son nom l’indique, il amortit l’effet rebond du ressort.

Ces deux pièces agissent en duo, c’est pourquoi il est souvent recommandé de vérifier le système global de suspension lors du contrôle de la voiture.

Quand faire contrôler ses amortisseurs ?

Il est généralement recommandé de faire contrôler ses amortisseurs et ses suspensions tous les 20 000 à 30 000 km, soit une fois par an, quand vous faites la vidange par exemple.

Les amortisseurs durent en général environ 80 000 km.

Mais attention, les terrains sur lesquels vous roulez peuvent agir sur l’usure de ces pièces.

En effet, si vous roulez beaucoup dans des chemins sinueux ou escarpés, sur des routes de campagnes très irrégulières, ce sera très différent de prendre l’autoroute tous les jours sur une chaussée bien lisse.

En effet, plus vous empruntez des virages, des dos d’âne ou des nids de poule, plus vous sollicitez vos amortisseurs.

De cette façon, ils s’abimeront plus rapidement et vous devrez être vigilant aux premiers signes d’usure.

Comment savoir que mes amortisseurs sont usés ?

Certains indices démontrent que vos amortisseurs sont à remplacer de manière plus ou moins urgente.

Soyez vigilant, car certains de ces points peuvent vous mettre, vous et les autres usagers de la route, dans des situations très dangereuses pour tous.

De plus, rouler pendant trop longtemps avec des amortisseurs usés entraine des conséquences néfastes pour les autres pièces situées autour : le cardan, les pneus, la boite de vitesse, les roulements, etc.

Voici les symptômes qui vous montrent que les amortisseurs de votre voiture sont abimés :

  • Vous observez que votre voiture tient moins la route : le train arrière chasse dans les virages et elle dérape par temps de pluie. Attention dans ce cas, car votre véhicule devient dangereux pour vous et pour les autres.
  • Les distances de freinage deviennent plus longues. Ici aussi, c’est très dangereux et il s’agit de rapidement remédier au problème en faisant contrôler votre voiture.
  • Lorsque vous freinez, votre voiture plonge vers l’avant au lieu d’être bien équilibrée sur ses quatre roues.
  • La caisse de votre voiture penche d’un côté. Vous pouvez aussi constater qu’elle est plus basse qu’à l’accoutumée.
  • Les pneus s’usent bien plus vite que d’habitude et de manière irrégulière.
  • Vous observez une fuite d’huile sur le côté de vos amortisseurs, près des roues.

Comment savoir si j’ai choisi les bons amortisseurs pour ma voiture ?

Pour savoir comment choisir les amortisseurs de votre véhicule, il convient de suivre quelques conseils :

  • Référez-vous au carnet d’entretien du constructeur : en effet, votre constructeur préconise un type de pièce, parfois même une marque, qui sera parfaitement adaptée à votre voiture. C’est une solution simple pour choisir votre amortisseur et savoir à quel kilométrage le remplacer.
  • En fonction de votre utilisation, certains amortisseurs seront plus adaptés que d’autres. En effet, si vous roulez en 4×4 sur des chemins accidentés, vous n’aurez pas les mêmes besoins qu’une voiture citadine ou qu’un utilisateur qui prend l’autoroute tous les jours.
  • Choisissez des pièces de marque : vous pouvez choisir des amortisseurs de la même marque que les pièces d’origine de votre voiture pour vous faciliter la tâche. Cependant, si vous décidez d’opter pour une autre marque, soyez vigilant et ne choisissez que celles qui sont reconnues et conformes aux normes de l’Union européenne, ceci pourra vous éviter bien des déconvenues auprès des assurances en cas d’accident. Par ailleurs, les pièces de marque ont de bonnes performances et une durée de vie meilleure que les pièces discount.
  • Enfin, même si changer ses amortisseurs représente un gros budget, sachez qu’il n’est pas recommandé d’acheter des pièces d’occasion. En effet, il n’est pas simple de contrôler leur état et de savoir s’ils seront adaptés à votre véhicule.